Ça ne suffit pas de s’accorder!

Voici la dictée qui a permis à Sara Mathieu-Chartier d’être finaliste au concours Compose ta dictée Antidote 2012. Le but du concours était de composer une dictée avec le maximum de pièges variés. (34 pièges)

 

 

bandeau_antidote

Ça ne suffit pas

Le Caire : n. pr. m. Capitale de l’Égypte. Le Caire prend toujours deux majuscules.

fier : adj. (s’accorde avec Le Caire). Qui tire une satisfaction, un légitime orgueil de quelque chose. Les noms de villes permettent souvent l’accord aussi bien au masculin qu’au féminin. Cependant, l’accord au masculin est requis quand le nom de la ville inclut un déterminant masculin, comme ici (Le Caire).

accueillir : v. Loger (quelqu’un), abriter, recevoir. Attention à la séquence ueil-.

partis : n. m. parti au pluriel. Association politique. Attention : ne pas confondre avec le nom féminin homonyme partie, qui signifie « élément d’un tout ».

politiques : adj. politique au masculin pluriel (s’accorde avec partis). Relatif à la politique.

impliqués : part. passé du verbe impliquer employé comme adjectif, au masculin pluriel (s’accorde avec partis). Un participe passé employé seul, c’est-à-dire non conjugué avec l’auxiliaire être ni avec l’auxiliaire avoir, s’accorde comme un simple adjectif avec le nom qu’il qualifie (ici, le nom partis).

nouvel : adj. nouveau au masculin singulier, tel qu’il apparait devant une voyelle. Qui se manifeste pour la première fois, qui vient d’apparaitre. Note : pour préserver l’harmonie des sons d’une phrase, certains adjectifs changent de forme quand ils précèdent des mots commençant par une voyelle ou par un h muet. L’adjectif nouveau est un de ceux-là; on l’écrit alors nouvel (à ne pas confondre avec la forme féminine nouvelle).

ayant permis : v. permettre au participe passé composé (agent : le nouvel accord). Le participe passé conjugué avec avoir s’accorde avec le complément direct (CD) si ce complément se trouve placé avant le participe passé (à sa gauche). Ici, le CD est le nom féminin union, placé après le participe passé. Il n’y a donc pas d’accord possible.

autrefois : adv. Dans un passé lointain, il y a longtemps; anciennement, jadis.

qualifiées : part. passé du verbe qualifier employé comme adjectif, au féminin pluriel (s’accorde avec formations). Un participe passé employé seul, c’est-à-dire non conjugué avec l’auxiliaire être ni avec l’auxiliaire avoir, s’accorde comme un simple adjectif avec le nom qu’il qualifie (ici, le nom formations).

ennemies : adj. ennemi au féminin pluriel (s’accorde avec formations). Qui agit en ennemi, qui cherche à nuire, qui manifeste de l’hostilité ou de l’opposition.

D’ailleurs : adv. S’emploie pour introduire un nouveau point de vue, un nouvel aspect; soit dit en passant

concernée : adj. concerné au féminin singulier (s’accorde avec équipe). Touché, intéressé par quelque chose.

plutôt : adv. Très. À ne pas confondre avec plus tôt (en deux mots), qui est le contraire de plus tard.

fière OU fier : adj. fier au féminin singulier (s’accorde avec équipe) ou au masculin singulier (s’accorde avec air). Qui tire une satisfaction, un légitime orgueil de quelque chose. Note : la locution verbale avoir l’air peut être employée comme simple équivalent des verbes copules paraitre ou sembler. L’adjectif joue alors le rôle d’attribut et s’accorde normalement en genre et en nombre avec le sujet (ici, le nom féminin équipe). Dans cet emploi, le sujet de avoir l’air peut être indifféremment un être animé ou inanimé, exactement comme si on avait utilisé les verbes paraitre ou sembler.

Avoir l’air peut aussi être employé dans le sens de « avoir un air, un visage particulier ». Dans ce sens, le sujet doit être une personne (ou, à la limite, un animal), puisque seules les personnes peuvent avoir un air, un visage particulier. L’adjectif, dans cet emploi, qualifie le nom air et s’accorde donc au masculin singulier. Ici, le sujet (équipe) représente un ensemble de personnes, dont chacune peut avoir un air fier. L’accord au masculin singulier est donc également permis.

Néanmoins : adv. S’emploie pour introduire une opposition, une atténuation; cependant, toutefois.

c’est-à-dire : conjonction. Qu’on peut expliquer par l’expression suivante. Attention : cette conjonction s’écrit avec deux traits d’union.

trois-cents OU trois cents : dét. numéral. Le nombre cent prend le pluriel puisque les deux conditions suivantes sont remplies en même temps : 1. Il y a plusieurs cent (trois cents); 2. Cent n’est pas suivi d’un autre nombre à droite. Rectifications : les rectifications de l’orthographe recommandent de lier désormais toutes les composantes d’un nombre complexe, que celles-ci soient ou non inférieures à cent.

on n’a : pron. on suivi de l’adverbe négatif n’ (ne élidé) et de l’auxiliaire a (avoir, 3e personne du singulier du présent de l’indicatif). Attention : dans une phrase négative dont le sujet est on, il est facile d’oublier l’adverbe négatif, à cause de la liaison entre on et a à l’oral. L’adverbe négatif n’en est pas moins requis !

perçu : part. passé du verbe percevoir. Le participe passé conjugué avec avoir s’accorde avec le complément direct (CD) si ce complément se trouve placé avant le participe passé (à sa gauche). Ici, le CD est le nom changement, placé après le CD. Le participe passé reste donc invariable.

quel qu’il soit : loc. verbale. Dans cette construction, quel est attribut du sujet du verbe soit, ici le pronom il, mis pour le nom masculin singulier changement.

a cru bon : loc. verbale croire bon au passé composé, à la 3e personne du singulier (sujet : la présidente de la fédération). Le participe passé cru est toujours invariable dans cette expression, ainsi que l’adjectif bon.

sommer : v. [Soutenu] Demander (quelque chose) de façon impérative, ordonner.

célérité : n. f. Vitesse d’exécution, promptitude.

interruptions : n. f. interruption au pluriel. Action d’interrompre quelque chose.

avaient été : v. être au passé composé, 3e personne du pluriel (sujet : les interruptions). Note : le participe passé été est toujours invariable.

abondantes : adj. abondant au féminin pluriel (s’accorde avec interruptions). Qui se trouve en abondance, à profusion.

précédentes : adj. précédent au féminin pluriel. (s’accorde avec expériences) Qui précède.

processus : n. m. Suite continue d’opérations aboutissant à un résultat; procédé.

diligemment : adv. [Soutenu] Avec diligence; promptement, activement. Astuce : cet adverbe s’écrit en –emment comme l’adjectif correspondant, diligent.

magistrate : n. f. Fonctionnaire ou officière civile, investie d’une autorité publique.

s’est écriée : v. pron. s’écrier au passé composé de l’indicatif. (sujet : la magistrate). Dire (quelque chose) d’une voix puissante alors qu’on est en proie à une émotion vive. La règle d’accord en contexte pronominal suit presque la même logique que celle du participe passé employé avec avoir. La première étape consiste donc à chercher le complément direct (CD). Lorsqu’on ne trouve pas de CD au verbe pronominal, comme dans ce cas-ci, l’accord de son participe passé dépend du rôle du pronom personnel réfléchi qui l’accompagne. Si ce pronom personnel complément (ici, se) est un complément indirect (CI), le participe reste invariable (ex. : elles se sont parlé); sinon, le participe passé s’accorde en genre et en nombre avec le sujet. On dit alors que ce pronom est sans fonction logique, ou essentiel. Dans ce cas-ci, le pronom se (s’) n’a pas de fonction logique. Le participe passé s’accorde donc avec le sujet féminin singulier magistrate.

s’accorder : v. Se mettre d’accord.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *