Concocter du bonheur

Voici une dictée composée par Annie-Pier Pelchat, monitrice en français écrit au CARÉ.
Ce texte comporte 24 pièges variés.

Photo: Béatrice Viens Côté

bandeau_antidote

 

 

Concocter du bonheur

Dans une grande marmite, déposez délicatement un hectolitre de bonne humeur concentrée. Faites attention, car ce produit peut exploser comme un fulmicoton si vous riez. Tranchez des mangoustans et déposez-les doucement dans le bol. Touillez le mélange une première fois avec une branche de thuya. Les morceaux de fruits que vous avez coupés devraient devenir bleu marine. Par la suite, ajoutez une pincée de gaieté, une demi-tasse de temps, trois cuillères à café de patience, une pincée de bonne volonté et un grain de folâtrerie. Brassez l’appareil jusqu’à ce qu’il devienne onctueux. Mettez le tout sur un feu de bois à l’extérieur de la maison un soir de pleine lune, à l’automne, quand les arbres sont à moitié nus. Patientez jusqu’au moment le mélange bout. Dégustez le lendemain avec des personnes que vous aimez. Les étapes qu’il aura fallu pour la réalisation de cette recette sont essentielles pour en garantir l’efficacité.

 

Concocter : v. [Familier] Préparer avec beaucoup de soin.

hectolitre : n. m Unité de mesure de volume (symbole hl ou hL) égale à cent litres. Attention : ce mot s’écrit sans trait d’union.

Faites : v. faire à l’impératif présent, 2e personne du pluriel. Réaliser, créer une chose concrète. Attention : cette forme conjuguée du verbe faire s’écrit sans accent circonflexe.

fulmicoton OU fulmi-coton :n. m. Nitrocellulose qui a l’aspect du coton, coton-poudre. Graphie recommandée : fulmicoton (sans trait d’union).

mangoustans : n. m. mangoustan au pluriel. Fruit du mangoustanier, de la taille d’une orange, recherché pour son gout délicat de framboise.

les : pron. pers. le au masculin pluriel (mis pour : des mangoustans). Le pronom personnel se joint avec un trait d’union au verbe impératif qui précède, et dont il est complément.

Touillez : v. touiller à l’impératif présent, 2e personne du pluriel. Remuer pour mélanger.

fois : n. f. Occurrence d’un évènement. À ne pas confondre avec les noms homophones foi (« croyance » ou « confiance ») et foie (« organe »).

thuya : n. m. Grand conifère nord-américain ou asiatique, souvent cultivé dans les parcs.

fruits : n. m. fruit au pluriel. Le pluriel est requis ici, puisque le texte fait mention de plusieurs mangoustans (Tranchez des mangoustans…).

coupés : part. passé du verbe couper au masculin pluriel. Le participe passé conjugué avec l’auxiliaire avoir s’accorde avec le complément direct s’il est placé à gauche du verbe. Ici, le complément direct est le pronom relatif que (mis pour les morceaux de fruits), et il est placé à gauche du participe passé. On l’accorde donc au masculin pluriel.

bleu marine : adj. Bleu très foncé. Les adjectifs de couleur composés de plusieurs mots restent invariables.

pincée : n. f. Quantité de matière en poudre ou en grains que l’on peut prendre entre deux doigts. Attention à la terminaison en –ée (et non en –er).

gaieté : n. f. État d’une personne disposée à rire et à s’amuser, animée par la joie de vivre. Note : la graphie gaité est vieillie.

demi-tasse : adj. demi suivi du nom tasse. La moitié d’une tasse. Les adjectifs et les adverbes demi, mi et semi précèdent toujours le mot qu’ils modifient et s’y joignent avec un trait d’union. Ces mots sont invariables, qu’ils modifient un mot féminin ou masculin, singulier ou pluriel.

cuillères OU cuillers : n. f. cuillère au pluriel. Cuillère à café : cuillère dont la capacité est de 5 ml. Graphie recommandée : cuillère (avec une graphie conforme à la prononciation).

folâtrerie :n. f. [Soutenu] ou [Vieilli] Action de folâtrer, manifestation de gaieté, espièglerie.

appareil : n. m. Préparation pour la confection des mets.

nus : adj. nu au masculin pluriel (s’accorde avec arbres). Dépourvu de son ornement ou de son complément habituel, vide, dénudé.

: pron. rel. [Figuré] Au temps en question. À ne pas confondre avec la conjonction homophone ou (sans accent grave), qui présente une alternative (Luc ou Paul).

bout : v. bouillir à l’indicatif présent, 3e personne du singulier (sujet : le mélange). Former des bulles de vapeur sous l’effet de la chaleur, en parlant d’un liquide. À ne pas confondre avec le nom homophone boue (« terre mélangée avec de l’eau »).

fallu : part. passé du verbe falloir. Le participe passé de falloir est invariable puisque ce verbe n’a jamais de complément direct avec lequel s’accorder.

essentielles : adj. essentiel au féminin pluriel (s’accorde avec étapes). Qui est indispensable, nécessaire. Attention : les deux sons « s » dans cet adjectif sont représentés d’abord par le double s, puis par le t.

garantir : v. Promettre, certifier, assurer. Attention : ce verbe s’écrit sans u après le g (contrairement à l’anglais, qui en met un : to guarantee).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *