Le déménagement de Joe

Voici une dictée composée par Marisol Lafrenière, monitrice en français écrit au CARÉ. Ce texte comporte 33 pièges variés.

 



bandeau_antidote

Le déménagement de Joe

 

Les déménagements ne sont pas de tout repos. Ne pensez pas que vous allez vous en tirer sans ecchymoses ou estafilades. Un mot d’ordre : blitz! La journée a commencé par le chargement du camion de déménagement. Les strapontins du véhicule nous ont permis de maximiser l’espace disponible. Prudemment, nous nous sommes dirigés vers l’autoroute. Les feuilles d’automne, fort jolies, voletaient çà et là, et la musique tzigane de la radio nous avait calmés. Je ne voulais pas jouer les trouble-fêtes, mais nous avions déjà perdu trois heures et demie en matinée, alors nous avons mis les bouchées doubles. Arrivés à destination, nous nous sommes plu à décharger le fourgon que nous avions garé vis-à-vis un moucharabié. Chacun d’entre nous a découvert d’étranges objets que Joe nous a par la suite légués : deux poêles turquoise, des patins à roues alignées rouge framboise ainsi qu’un crincrin.

33 difficultés

 

 

tout : dét. indéf. (détermine repos). Tout est invariable dans l’expression de tout repos.

ecchymoses : n. f. ecchymose au pluriel. Épanchement de sang sous-cutané, provoqué par un choc, par un trouble de la coagulation. Quand un nom sans déterminant suit la préposition sans, ce nom peut être singulier ou pluriel selon le sens ou la logique de la phrase, une fois ramenée à un contexte positif. Il faut donc penser positivement! La question qu’on se pose est la suivante : s’il y en avait, y aurait-il plusieurs ecchymoses ou une seule? On peut supposer qu’il y en aurait plusieurs dans le contexte d’un déménagement : le nom s’écrit donc au pluriel.

estafilades : n. f. estafilade au pluriel. Entaille faite avec un instrument tranchant, principalement au visage. Quand un nom sans déterminant suit la préposition sans, ce nom peut être singulier ou pluriel selon le sens ou la logique de la phrase, une fois ramenée à un contexte positif. Il faut donc penser positivement! La question qu’on se pose est la suivante : s’il y en avait, y aurait-il plusieurs estafilades ou une seule? On peut supposer qu’il y en aurait plusieurs dans le contexte d’un déménagement : le nom s’écrit donc au pluriel.

blitz : n. m. [Familier] Opération intensive de courte durée.

strapontins : n. m. strapontin au pluriel. Petit siège qui, lorsqu’il n’est pas utilisé, se rabat sur le mur.

permis : part. passé du verbe permettre. Le participe passé conjugué avec l’auxiliaire avoir s’accorde avec le complément direct placé avant le verbe. Ici, il n’y a pas de complément direct, mais un complément indirect (permettre à nous). Le participe passé reste donc invariable. Le participe passé permis s’écrit toujours avec un s final; pour s’en souvenir, on le met au féminin, où le s est audible : permise.

Prudemment : adv. D’une manière prudente, avec prudence. La terminaison des adverbes de ce type se prononce « amment », même s’ils se terminent par emment. Pour savoir si l’adverbe doit s’écrire avec un a (-amment) ou avec un e (-emment), on se base sur l’adjectif dont il dérive. L’adjectif prudent se termine en -ent; l’adverbe prudemment s’écrit donc avec un e. Pour comparaison, on écrit incessamment avec un a, puisque l’adjectif correspondant, incessant, se termine en -ant.

dirigés : part. passé du verbe diriger au masculin pluriel. Se diriger : aller vers. Le participe passé d’un verbe occasionnellement pronominal s’accorde avec le complément direct (ici, nous) quand il est placé avant le verbe.

fort : adv. [Soutenu] Très, beaucoup. L’adverbe fort est toujours invariable.

voletaient : v. voleter à l’indicatif imparfait, 3e personne du pluriel (sujet : Les feuilles d’automne). [Figuré] Remuer légèrement sous l’effet du vent.

çà et là : loc. adv. Un peu partout. Çà (à ne pas confondre avec le pronom ça) est un adverbe ancien qui signifie « ici ». Aujourd’hui, on le retrouve orthographié de cette manière (avec un accent grave sur le a) uniquement dans l’expression çà et là.

tzigane : adj. tzigane au féminin singulier (s’accorde avec musique). Relatif aux Tziganes, peuple originaire de l’Inde qui vit principalement en Europe.

calmés : part. passé du verbe calmer au masculin pluriel. Le participe passé conjugué avec l’auxiliaire avoir s’accorde avec le complément direct (ici, nous) quand il est placé avant le verbe.

trouble-fêtes OU trouble-fête : n. m. trouble-fête au pluriel. Personne qui vient rompre l’ambiance dans une réunion. Ce nom s’écrit avec un trait d’union. Note : dans un nom composé d’un verbe et d’un nom, le verbe reste toujours invariable. Pluriel rectifié : trouble-fêtes, avec un s final.

perdu : part. passé du verbe perdre au masculin singulier. Le participe passé conjugué avec l’auxiliaire avoir reste invariable quand le complément direct (ici, trois heures et demie) est placé après le verbe.

demie : n. f. La fin de la demi-heure qui suit toute heure. Le nom féminin demie varie seulement en genre et s’accorde avec le nom qui le précède (ici, heure).

mis : part. passé du verbe mettre au masculin singulier. Le participe passé conjugué avec l’auxiliaire avoir reste invariable quand le complément direct (ici, les bouchées doubles) est placé après le verbe. Le participe passé mis s’écrit toujours avec un s final; pour s’en souvenir, on le met au féminin, où le s est audible : mise.

mis les bouchées doubles : loc. verbale mettre les bouchées doubles. Aller plus vite, faire quelque chose avec plus d’ardeur.

Arrivés : part. passé du verbe arriver employé comme adjectif, au masculin pluriel (s’accorde avec nous).

plu : part. passé du verbe plaire au masculin singulier. Se plaire : trouver du plaisir à se trouver quelque part ou à faire quelque chose. Le participe passé plu est toujours invariable, quel que soit le contexte (pronominal ou non).

fourgon : n. m. Véhicule long et couvert pour le transport de marchandises, de bagages, de vivres, de munitions.

vis-à-vis : prép. [Familier] Vis-à-vis de, en face de. La préposition vis-à-vis s’écrit toujours avec des traits d’union. Sans de (vis-à-vis de), elle relève de la langue familière.

moucharabié OU moucharabieh : n. m. [Architecture] Dans l’architecture arabe traditionnelle, grillage de bois permettant de voir discrètement. Graphie rectifiée : moucharabié (avec un accent aigu conforme à la prononciation).

Chacun : pron. indéf. Toutes les personnes, les animaux, les choses, considérés individuellement. Le pronom chacun s’emploie toujours au singulier, mais il varie en genre.

a : auxil. avoir au présent de l’indicatif, 3e personne du singulier (sujet : Chacun d’entre nous). Attention : quand le sujet est composé d’un pronom accompagné d’un complément du type d’entre nous/vous, l’accord du verbe se fait avec l’élément dominant du sujet (chacun), jamais avec son complément (nous/vous). On écrit donc : chacun d’entre nous a découvert… (et non : *chacun d’entre nous avons découvert…).

découvert : part. passé du verbe découvrir. Le participe passé conjugué avec l’auxiliaire avoir reste invariable quand le complément direct (ici, d’étranges objets) est placé après le verbe.

légués : part. passé du verbe léguer au masculin pluriel. Le participe passé conjugué avec l’auxiliaire avoir s’accorde avec le complément direct (ici le pronom relatif que, mis pour d’étranges objets) quand il est placé avant le verbe.

poêles : n. f. poêle au pluriel. Ustensile de cuisine, peu profond et de forme généralement circulaire, destiné à faire frire ou à fricasser des aliments. Ne pas confondre avec le nom masculin poêle, qui est un appareil de chauffage.

turquoise : adj. (s’accorde avec poêles). D’une couleur qui constitue un mélange de bleu clair et de vert pomme. Turquoise est un adjectif de couleur qui provient d’un nom (une turquoise) : il est donc invariable.

roues : n. f. roue au pluriel. Dans un assemblage mécanique, disque rigide qui tourne sur son axe. Le groupe prépositionnel à roues alignées signifie qu’il y a plusieurs roues.

alignées : adj. aligné au féminin pluriel (s’accorde avec roues). Disposé en ligne droite, sur une même ligne. Le groupe prépositionnel à roues alignées signifie que les roues sont alignées entre elles.

rouge framboise : loc. adj. (s’accorde avec patins). Qui a la couleur de la framboise (rose vif, tirant sur le rouge). Quand deux adjectifs de couleur sont combinés, les deux adjectifs restent invariables.

crincrin : n. m. [Familier] Mauvais violon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *