Le malade imaginaire

Voici une dictée composée par Annie-Pier Pelchat, monitrice en français écrit au CARÉ.
Ce texte comporte 28 pièges variés.

bandeau_antidote

Les malade imaginaire

George tend à devenir malade. Chaque jour, il se présente à la clinique de son quartier pour subir une biopsie controuvée, en vain : la réceptionniste le renvoie chez lui. L’homme ne craint rien. Il serait un homme serein s’il était atteint d’une malade incurable. La nuit, le malade imaginaire rêve qu’il souffre d’un syndrome jamais vu avec des symptômes sibyllins. Lorsque même son médecin le diagnostique hypocondriaque, le besoin du vieux se bute, inapaisé. Sur ses vieux jours, George est fragile du nerf sciatique et commence à faire un peu d’ostéoporose. Sans contredit, le vieil homme est en pleine santé selon son médecin. Quelquefois, George se plairait avec une simple entorse lombaire. C’est un homme opiniâtre.

 

tend : v. tendre à l’indicatif présent, 3e personne du singulier (sujet : George). Avoir pour objectif; viser. Note : il ne faut pas confondre la conjugaison des verbes se terminant par –dre avec celle des verbes se terminant par –eindre ou par -aindre. Par exemple, pour les verbes peindre et craindre, à la troisième personne du singulier, on écrira il peint et il craint , avec un t final.

quartier : n. m. Environs immédiats de l’endroit où l’on habite. À ne pas confondre avec le nom propre Cartier ou le nom homophone cartier (« fabricant de cartes »), qui commencent par un c.

biopsie : n. f. Prélèvement d’un fragment de tissu sur un être vivant pour un examen microscopique.

controuvée : adj. controuvé au féminin singulier (s’accorde avec biopsie). [Vieux] [Soutenu] Inventé de toutes pièces.

en vain : loc. adv. Sans que cela réussisse.

réceptionniste : n. Personne chargée d’accueillir et d’orienter la clientèle, les visiteurs. Attention : ce nom s’écrit avec deux n.

renvoie : v. renvoyer à l’indicatif présent, 3e personne du singulier  (sujet : la réceptionniste). Faire retourner quelqu’un là d’où il vient, là où il devrait être normalement.

chez lui : groupe prépositionnel formé de la préposition chez et du pronom personnel lui. Cette expression s’écrit sans trait d’union, comme si l’on avait écrit pour lui ou avec lui. Le trait d’union est requis seulement dans les noms composés familiers mon chez-moi, un chez-soi, ton chez-toi.

craint : v. craindre à l’indicatif présent, 3e personne du singulier (sujet : L’homme). Avoir une émotion désagréable due au fait qu’on croit ne pas pouvoir échapper à une situation considérée probable; éprouver de l’inquiétude. 

serein : adj. (s’accorde avec homme). Calme ou tranquille. À ne pas confondre avec le nom homophone serin (« petit oiseau jaune »). 

atteint : part. passé du verbe atteindre au masculin singulier. Le participe passé conjugué avec l’auxiliaire être s’accorde avec le sujet, ici il.
 

incurable : adj. (s’accorde avec maladie). Personne qui ne peut être guérie. 

syndrome : n. m. Ensemble des symptômes qui identifient une maladie. À ne pas confondre avec le nom symptôme, qui s’écrit avec un accent circonflexe sur le o. 

symptômes : n. m. symptôme au pluriel. Phénomène subjectif qui révèle un trouble fonctionnel ou une lésion. Note : le nom symptôme s’écrit avec un accent circonflexe, mais l’adjectif symptomatique n’en prend pas. 

sibyllins : adj. sibyllin au masculin pluriel (s’accorde avec symptômes). [Soutenu] Qui est difficile à comprendre. 

diagnostique : v. diagnostiquer à l’indicatif présent, 3e personne du singulier (sujet : son médecin). Identifier, reconnaitre une maladie en en faisant le diagnostic. À ne pas confondre avec le nom homophone diagnostic (« identification d’une maladie par ses symptômes »), qui s’écrit avec un c final. 

hypocondriaque : n. Personne atteinte d’hypocondrie, une anxiété habituelle et excessive à propos de sa santé. 

se bute : v. pron. se buter à l’indicatif présent, 3e personne du singulier (sujet : le besoin du vieux ). S’entêter dans son opinion, dans son refus de comprendre; s’obstiner. À ne pas confondre avec le nom homophone butte (« légère élévation de terrain; petite colline »). 

inapaisé : adj. (s’accorde avec besoin). [Soutenu] Qui n’est pas apaisé. 

ses : déter. poss. son au masculin pluriel (détermine jours). Qui appartient ou est lié à lui, elle, cela ou soi. À ne pas confondre avec le déterminant démonstratif homophone ces (« ces choses-là »). 

nerf : n. m. Faisceau de fibres qui conduit les messages entre le cerveau et les différentes parties du corps. 

sciatique : adj. (s’accorde avec nerf). Relatif à la hanche.

ostéoporose : n. f. Fragilité pathologique des os due à une raréfaction du tissu osseux. 

Sans contredit : loc. adv. Incontestablement. Note : le nom contredit s’écrit en un mot, comme le nom contretemps. 

Quelquefois : adv. Parfois, de temps en temps, en certaines occasions, dans un certain nombre de cas. À ne pas confondre avec le groupe nominal homophone quelques fois (« un petit nombre de fois »). 

entorse : n. f. Lésion douloureuse d’une articulation résultant de sa distorsion brutale, avec élongation ou déchirement de ligaments. 

lombaire : adj. (s’accorde avec entorse). Situé dans les lombes, relatif aux lombes qui sont situés dans la région inférieure du dos appelée couramment les reins. 

opiniâtre : adj. (s’accorde avec homme). Qui persiste, acharné, obstiné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *