Le party de Mario

Voici une dictée composée par Eve Gladu, monitrice en français écrit au CARÉ. Cette dictée comprend 32 pièges variés.

bandeau_antidote

Le party de Mario

Mario et ses féaux étaient une fois de plus tous réunis pour une nouvelle aventure. C’est débordants d’entrain qu’à bord d’une locomotive, ils tentèrent d’amasser le plus d’étoiles possible. Les dés qu’ils ont rouler pour avancer étaient déterminants pour l’obtention de la victoire.

Lors de leurs déplacements, les concurrents ont gardé un œil ouvert, car toute case n’est pas chanceuse. Tantôt elles apportèrent des pièces d’or, des passe-droits ou des pouvoirs, tantôt elles retardèrent ou précarisèrent un participant.

En outre, les joueurs ont fait preuve de hardiesse lors des mini jeux qui ont mis leur savoir-faire à rude épreuve. La joute fut opiniâtre, mais, bien sûr, la victoire n’a été remise qu’à un seul participant : Mario, qui célébra ce triomphe avec ses acolytes.

féaux : n. m. féal au pluriel. [Soutenu] ou [Par plaisanterie] Ami fidèle et loyal.

tous : pron. indéf. tout au masculin pluriel (prend les marques de son antécédent, ici, le groupe nominal Mario et ses féaux). Au pluriel, le pronom indéfini tout reprend souvent un nom ou un pronom de la phrase. Tout prend donc le genre et le nombre du groupe qu’il reprend.

réunis : part. passé du verbe réunir au masculin pluriel. Le participe passé conjugué avec l’auxiliaire être s’accorde avec son sujet (ici, Mario et ses féaux).

débordants : adj. débordant au masculin pluriel (s’accorde avec ils).

entrain : n. m. Gaieté, vivacité, dynamisme. À ne pas confondre avec la préposition homophone en train (de), en deux mots (« ayant lieu au moment en question, en parlant d’un fait ayant une durée » : ils sont en train de manger).

à bord d’ : loc. prép. À ne pas confondre avec le nom homophone abord (« action, manière d’aborder, d’approcher quelqu’un »).

tentèrent : v. tenter à l’indicatif passé simple, 3e personne du pluriel (sujet : ils). Entreprendre avec l’intention de réussir.

amasser : v. Ajouter successivement des choses, une quantité de choses à d’autres choses de même nature.

possible : adj. Qui peut exister, avoir lieu, être fait. Dans les expressions superlatives le plus…, le moins…, le mieux…, le pire… et le meilleur possible, l’adjectif possible reste invariable, car il découle d’une phrase sous-entendue où il est attribut d’un il impersonnel : le plus d’étoiles qu’il est possible d’amasser. Note : on n’accorde possible que s’il est précédé d’un nom qui est lui-même précédé d’un des (elle est la meilleure des copines possibles).

dés : n. m. au pluriel. Petit cube dont chacune des six faces est traditionnellement marquée de points allant de un à six, servant pour divers jeux. À ne pas confondre avec des, sans accent (déterminant indéfini pluriel : un jeu, des jeux), ou dès, avec accent grave (préposition signifiant « à partir du moment où » : dès son retour).

dû : part. passé du verbe devoir. Le participe passé reste ici invariable, puisque le complément direct de devoir est la proposition infinitive entière rouler les dés (Ils ont dû quoi? Rouler les dés.). Attention : s’écrit avec un accent circonflexe au masculin singulier, et seulement au masculin singulier (le montant dû, les montants dus, la somme due, les sommes dues).

déterminants : adj. déterminant au masculin pluriel (s’accorde avec dés). Essentiel.

leurs : dét. poss. leur au masculin pluriel (détermine déplacements). Comme les autres déterminants possessifs (mon, ton, son, notre, votre), leur se rapporte à un nom et s’accorde avec lui. Truc : pour vérifier qu’il s’agit bien du déterminant possessif variable, et non du pronom personnel invariable, on peut remplacer leur par mon ou ma, et leurs par mes (ici, lors de mes déplacements).

concurrents : n. concurrent au masculin pluriel. Personne qui participe à une compétition, à un concours.

gardé : part. passé du verbe garder. Le participe passé conjugué avec avoir s’accorde avec le complément direct (CD) si ce dernier se situe à gauche du verbe. Ici, le participe passé demeure invariable, car son CD, un œil ouvert, se situe à droite du verbe.

toute : dét. indéf. tout au féminin singulier (détermine case). Le déterminant tout s’accorde en genre et en nombre avec le nom qu’il détermine.

passe-droits : n. m. passe-droit au pluriel. Faveur accordée contre le règlement, contre l’usage ordinaire, généralement au détriment des autres. Ce nom composé est formé d’un verbe (passe) et d’un nom (droit). Dans un nom composé, les verbes ne prennent jamais la marque du pluriel.

précarisèrent : v. précariser à l’indicatif passé simple, 3e personne du pluriel (sujet : elles). Rendre peu stable, incertain.

fait : part. passé du verbe faire. Le participe passé conjugué avec avoir s’accorde avec le complément direct (CD) si ce dernier se situe à gauche du verbe. Ici, le participe passé demeure invariable, car son CD, preuve, se situe à droite du verbe.

hardiesse : n. f. [Soutenu] Qualité d’une personne hardie ou de son œuvre. Note : hardiesse débute par un h aspiré; on écrit donc de hardiesse (et non *d’hardiesse).

mini : adj. (s’accorde avec jeux). Qui est très court, très petit, très bref. Note : l’adjectif mini n’est pas relié par un trait d’union au nom jeux.

jeux : n. m. jeu au pluriel. Activité de loisir organisée par un système de règles définissant la ou les personnes gagnantes ou perdantes. Les noms en –eu font leur pluriel en –eux. Seules quelques exceptions font leur pluriel en –eus : bleus, émeus, pneus, et quelques autres mots rares.

mis : part. passé du verbe mettre. Le participe passé conjugué avec avoir s’accorde avec le complément direct (CD) si ce dernier se situe à gauche du verbe. Ici, le participe passé demeure invariable, car son CD, leur savoir-faire, se situe à droite du verbe. Note : le participe passé du verbe mettre s’écrit toujours avec un s au masculin; pour s’en souvenir, on le met au féminin, où le s est audible : mise.

leur : dét. poss. (détermine savoir-faire). Comme les autres déterminants possessifs (mon, ton, son, notre, votre), il se rapporte à un nom et s’accorde avec lui. Truc : pour vérifier qu’il s’agit bien du déterminant possessif, on peut remplacer leur par mon ou ma, et leurs par mes (ici, mon savoir-faire).

savoir-faire : n. m. Habileté pratique à procéder de façon adéquate.

fut : v. être à l’indicatif passé simple, 3e personne du singulier (sujet : la joute). Attention : fut s’écrit sans accent circonflexe au passé simple; il en prend un seulement au subjonctif imparfait (bien qu’elle fût épuisée, Zoé rentra très tard).

opiniâtre : adj. (s’accorde avec joute). [Courant] Qui persiste, acharné, obstiné.

bien sûr : adv. Naturellement, comme il fallait s’y attendre.

remise : part. passé du verbe remettre au féminin singulier. Le participe passé conjugué avec l’auxiliaire être s’accorde avec son sujet (ici, la victoire).

célébra : v. célébrer à l’indicatif passé simple, 3e personne du singulier (sujet : qui, mis pour Mario). Commémorer, marquer un évènement par une cérémonie, une fête.

triomphe : n. m. Grand succès, victoire éclatante.

acolytes : n. m. acolyte au pluriel. [Péjoratif] Complice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *