Les jumeaux pêcheurs

Voici une dictée composée par Émilie Pilon, monitrice en français écrit au CARÉ. Cette dictée comprend 27 pièges variés.

Photo: Béatrice Viens Côté

bandeau_antidote_2

Les jumeaux pêcheurs

Les jumeaux Martin et Vincent, experts en fricfrac, sont tous les deux des amateurs de pêche et de rigoureux adversaires dans les concours. Martin est un joyeux luron, un homme freluquet qui rit de bon cœur, même des facéties les plus ridicules. Vincent est, quant à lui, une vraie fripouille qui n’hésite pas à tricher pour accumuler les trophées sur son foyer. À la pourvoirie du coin, pendant un concours, il a déjà enfermé un participant dans le cagibi pour qu’il ne pêche pas le plus gros corégone. Après tout, les timbales de féra, c’est tellement délicieux ! Ce soir, les mauvais coups que mes deux crapules préférées ont planifiés ne feront pas mouche! Les jumeaux ne le savent pas. Je suis allée à l’épicerie et ai demandé qu’on me prête de faux poissons. Je les ai laissés près du carbet. Les jumeaux auront les visages vert pomme quand ils verront que ces poissons sont des leurres !


pêcheurs : n. pêcheur au masculin pluriel. Personne qui pêche le poisson, par métier ou par plaisir. À ne pas confondre avec le nom paronyme pécheur (« personne qui commet ou qui a commis un péché »).

fricfrac OU fric-frac : n. m. [Familier] Vol, cambriolage avec effraction. Graphie rectifiée : fricfrac (sans trait d’union).

tous : adj. indéfini tout au masculin pluriel. Tout est considéré comme un adjectif indéfini quand il précède un déterminant et qu’il modifie le nom qui le suit.

luron: n. m. Personne qui est toujours enjouée; bon vivant.

freluquet : adj. (s’accorde avec homme). Frêle, d’apparence chétive.

facéties : n. f. facétie au pluriel. Plaisanterie burlesque, farce.

quant à : loc. prép. Le fait concernant la personne précédente ayant été énoncé, je l’oppose au fait concernant la personne X. À ne pas confondre avec ses homophones, la conjonction de subordination et l’adverbe interrogatif quand, qui expriment le temps.

fripouille : n. f. [Familier] Personne très malhonnête, canaille.

trophées : n. m. trophée au pluriel. Objet décoratif, figurant souvent une colonne, qu’on remet à un ou des sportifs qui ont remporté une victoire. Attention à la finale en –ée, inhabituelle pour un nom masculin.

pourvoirie : n. f. [Québec] [Chasse] [Pêche] Entreprise qui loue des installations et des services aux chasseurs et aux pêcheurs.

concours : n. m. Épreuve ou ensemble d’épreuves mettant plusieurs candidats en compétition pour un nombre restreint de places ou de prix. Attention : le nom concours s’écrit avec un s final même au singulier.

cagibi : n. m. [Familier] Placard, réduit sans fenêtre.

pêche : v. pêcher au présent de l’indicatif, 3e personne du singulier (sujet : il). Mettre un dispositif dans l’eau dans le but de prendre du poisson, ou d’autres animaux vivant dans l’eau. À ne pas confondre avec le verbe homophone pécher (« commettre un péché, une faute »).

corégone : n. m. Les corégones : [Zoologie] Genre de poissons salmonidés d’eau douce à chair estimée.

timbales : n. f. timbale au pluriel. [Cuisine] Moule rond et haut, utilisé en cuisine. Préparation culinaire que l’on fait cuire dans ce moule.

féra : n. f. Poisson du genre corégone que l’on retrouve dans les lacs alpins, surtout en Suisse, et reconnu pour sa chair. À ne pas confondre avec le verbe faire conjugué au futur simple, à la 3e personne du singulier, fera.

préférées : adj. préféré au féminin pluriel (s’accorde avec crapules). Que l’on aime le plus.

planifiés : part. passé du verbe planifier, au masculin pluriel. Le participe passé conjugué avec l’auxiliaire avoir s’accorde avec le complément direct (ici que, mis pour mauvais coups) placé devant.

ne feront pas mouche : loc. verbale faire mouche (à la forme négative), au futur, 3e personne du pluriel (sujet : les mauvais coups que mes deux crapules préférées ont planifiés). Toucher la cible, toucher juste.

allée OU allé : part. passé du verbe aller. Ici, étant donné que la dictée ne précise pas si le narrateur est une personne de sexe féminin ou de sexe masculin, les deux accords sont permis.

laissés : part. passé du verbe laisser, au masculin pluriel. Le participe passé conjugué avec l’auxiliaire avoir s’accorde avec le complément direct (le pronom les, qui remplace faux poissons) placé devant.

carbet : n. m. Abri pour les embarcations et les engins de pêche.

auront : v. avoir au futur, 3e personne du pluriel (sujet : Les jumeaux). À ne pas confondre avec la conjugaison homophone aurons, de la 1re personne du pluriel, qui se termine avec un s (nous aurons).

vert pomme : loc. adj. D’un vert pâle. L’adjectif de couleur reste invariable quand on lui appose un nom commun. Le trait d’union n’est pas requis.

verront : v. voir au futur, 3e personne du pluriel (sujet : ils). À ne pas confondre avec la conjugaison homophone verrons, de la 1re personne du pluriel, qui se termine avec un s (nous verrons).

ces : dét. dém. ce au masculin pluriel (détermine poissons). Sur quoi l’on attire l’attention. À ne pas confondre avec le déterminant possessif homophone ses (« qui appartiennent à lui ou à elle »). Pour distinguer les deux types de déterminants, on peut reformuler au singulier : ce poisson (démonstratif); son poisson (possessif).

leurres : n. m. leurre au pluriel. Appât factice avec lequel on attire un oiseau, un poisson. À ne pas confondre avec le déterminant possessif homophone leur(s) (« qui appartient à eux ou à elles »).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *