Ludo, Paris et moi

Voici une dictée composée par Caroline Lefebvre, monitrice en français écrit au CARÉ.
Ce texte comporte 25 pièges variés.

bandeau_antidote

Ludo, Paris et moi

Tout juste débarqués de l’avion, nous n’avions qu’un seul désir : déguster des macarons en amoureux. J’avais si hâte de déambuler dans les rues de Paris, main dans la main avec Ludo. Ce soir, nous irons prendre un verre à la place de la Bastille avec des amis marseillais et quelques Parisiens. Demain, nous arpenterons les couloirs de l’illustre Louvre et nous nous laisserons séduire par l’énigmatique sourire de La Joconde. Par la suite, nous piqueniquerons tout en admirant les jardins des Tuileries. J’ai un sourire béat, car Ludo nous a déniché des billets pour le spectacle de ballet le Lac des Cygnes, qui aura lieu mercredi soir. Le lendemain, nous découvrirons le quartier de Serge Gainsbourg, après avoir visité le cimetière de Montparnasse en journée. Sans aucun doute, nous finirons par rencontrer la splendide tour Eiffel lors de notre périple dans les dédales de cette capitale de l’amour, de la mode et de l’histoire.

 

Tout juste : loc. adv. À peine. Tout et juste sont toujours invariables dans cette expression.

débarqués : part. passé du verbe débarquer employé comme adjectif, au masculin pluriel (s’accorde avec nous, mis pour la narratrice et son amoureux, Ludo). Faire descendre à terre les passagers, les marchandises d’un train ou d’un avion.

macarons : n. m. macaron au pluriel. Gâteau de forme arrondie, fait de pâte d’amandes, de blanc d’œuf et de sucre.

déambuler : v. Se promener au hasard, selon sa fantaisie.

verre : n. m. Récipient à boire; contenu de ce récipient. À ne pas confondre avec les noms homophones ver (« petit animal rampant »), vers (« segment d’un poème »), vert (« couleur ») et vair (« fourrure »).

la Bastille : n. pr. f. Château fort devant servir à défendre Paris, qui devint une prison d’État sous Richelieu et que les insurgés prirent d’assaut en 1789. Étant un nom propre de lieu, Bastille se doit d’avoir une majuscule.

marseillais : adj. marseillais au masculin pluriel (s’accorde avec amis). De Marseille. Le gentilé (nom ethnique) s’écrit avec une minuscule quand on l’emploie comme adjectif.

quelques : dét. indéf. quelque au masculin pluriel. Un certain nombre de. À ne pas confondre avec l’adverbe homophone quelque (« environ »), toujours invariable (elle possède quelque cent paires de chaussures).

Parisiens : n. Parisien au masculin pluriel. Personne qui est née ou qui habite à Paris. Le gentilé (nom ethnique) s’écrit avec une majuscule quand il désigne, comme ici, une ou des personnes.

arpenterons : v. arpenter au futur simple, 1re personne du pluriel (sujet : nous). Marcher à grands pas dans un lieu donné. Attention : au futur, on prononce de la même manière les formes verbales conjuguées à la 1re et à la 3e personne du pluriel. La terminaison pour nous est –ons (nous arpenterons); la terminaison pour ils ou elles est –ont (ils arpenteront).

Louvre : n. pr. m. Ancienne résidence royale située à Paris, sur la rive droite de la Seine, devenue, depuis la Révolution, un musée aujourd’hui célèbre.

énigmatique : adj. (s’accorde avec sourire). Qui peut s’interpréter de plusieurs façons, équivoque.

La Joconde : n. pr. f. Surnom d’un tableau de Léonard de Vinci, acheté à l’artiste par François Ier et exposé au Louvre. Portrait supposé de la Florentine Monna Lisa, peint vers 1503-1506.

piqueniquerons OU pique-niquerons : v. piqueniquer au futur simple, 1re personne du pluriel (sujet : nous). Faire un repas en plein air. Graphie rectifiée : piqueniquer (sans trait d’union).

jardins des Tuileries : n. pr. f. pl. Jardins qui entouraient l’ancien palais du même nom et qui subsistent encore aujourd’hui. Le nom générique jardins s’écrit avec une minuscule dans cette expression.

béat : adj. (s’accorde avec sourire). Qui affiche une expression de contentement un peu niaise.

déniché : part. passé du verbe dénicher au masculin singulier. [Figuré] Découvrir quelque chose à force de chercher. Le participe passé conjugué avec l’auxiliaire avoir reste invariable quand le complément direct (CD) est placé à droite du verbe. Ici, le CD est le groupe nominal des billets, placé à droite : le participe passé reste donc invariable.

Lac des Cygnes: n. pr. m. Ballet en quatre actes sur une musique de Piotr Ilitch Tchaïkovski. Ne pas confondre cygne (« grand oiseau palmipède ») et le nom homophone signe (« indice », « signal », « symbole »).

quartier : n. m. Partie d’une ville correspondant à une unité administrative ou présentant certains caractères distinctifs. À ne pas confondre avec le nom homophone cartier (« fabricant de cartes à jouer. »).

Gainsbourg : Lucien Ginsburg, dit Serge Gainsbourg (1928-1991). Chanteur, auteur-compositeur et cinéaste français.

visité : part. passé du verbe visiter au masculin singulier. Explorer, parcourir un endroit, s’y rendre par curiosité, par intérêt. Le participe passé conjugué avec l’auxiliaire avoir reste invariable quand le complément direct (CD) est placé à droite du verbe. Ici, le CD est le groupe nominal le cimetière de Montparnasse, placé à droite : le participe passé reste donc invariable.

Montparnasse : n. pr. Quartier de Paris, sur la rive gauche de la Seine, dans le 14arrondissement.

tour Eiffel : loc. nom. f. À Paris, tour métallique dont la hauteur dépasse les 300 mètres, construite à l’occasion de l’exposition universelle de 1889 et ayant la forme d’une immense pyramide quadrangulaire. Le nom générique tour s’écrit avec une minuscule dans cette locution.

périple : n. m. Long voyage par voie de mer, de terre ou des airs.

dédales : n. m. dédale au pluriel. Lieu où il est facile de s’égarer à cause de la complication des détours, de la multitude des voies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *