Un souper imparfait

Voici une dictée composée par Émilie Pilon, monitrice en français écrit au CARÉ.
Ce texte comporte 24 pièges variés.

Photo: Béatrice Viens Côté

bandeau_antidote

Un souper imparfait

Hier, le Petit Chaperon Rouge a vendangé des champignons verts et des champignons orange qui poussaient dans la verte forêt derrière chez elle. Ce soir, elle prépare une crème de champignons des bois, car elle participe à l’émission Un souper tout à fait parfait! La soupe contiendra des amanites tue-mouches et des amanites phalloïdes qu’elle a ramassées sous un gros orme. Blanche-Neige, qui rend quelquefois visite à son amie, a vu les champignons dans la maison et a terriblement peur. Les nains l’ont prévenue : ces cryptogames sont vénéneux. Le Petit Chaperon Rouge, toutefois, est incrédule. Les champignons, que lui a montrés un mycologue, sont comestibles! Blanche-Neige se demande donc comment convaincre son amie que les invités seront tous intoxiqués après avoir ingéré une soupe préparée avec de tels champignons! Blanche-Neige se rue sur le téléphone pour que les nains viennent à sa rescousse!

Petit Chaperon Rouge : n. pr. Le Petit Chaperon rouge est un conte appartenant à la tradition orale. En Europe, il est principalement connu par le biais des versions collectées et retranscrites par Charles Perrault en France, et par les frères Grimm en Allemagne. Le nom propre est ici composé de plusieurs mots et ceux-ci prennent tous une majuscule.

vendangé : part. passé du verbe vendanger. Le participe passé conjugué avec l’auxiliaire avoir reste invariable quand le complément direct (CD) est placé à droite du verbe. Ici, le CD est des champignons verts et des champignons orange, placé à droite : le participe passé reste donc invariable.

orange : adj. (s’accorde avec champignons). De la couleur de l’orange. L’adjectif de couleur orange provient d’un nom de fruit. Cela fait en sorte qu’il reste invariable.

forêt : n. f. Grande étendue de terrain peuplée principalement d’arbres, ensemble de ces arbres. À ne pas confondre avec le nom homophone foret (« perceuse »), sans accent circonflexe.

crème de champignons OU champignon : loc. nom. f. Le nom champignon s’écrit généralement au pluriel dans cette expression, puisque la crème se compose de plusieurs champignons. On accepte toutefois également le singulier si l’on considère que ceux-ci sont broyés et qu’on ne peut plus les compter (comme le sucre).

amanites : n. f. amanite au pluriel. Champignon qui comporte des lamelles, un anneau et une volve, et dont on trouve plusieurs espèces en forêt.

tue-mouches : adj. tue-mouche au féminin pluriel (s’accorde avec amanites). Amanite tue-mouche : amanite vénéneuse à chapeau rouge taché de blanc, à pied et lames blancs, à la volve réduite, appelée également fausse amanite. Dans un adjectif composé d’un verbe et d’un nom, seul le nom varie en nombre.

phalloïdes : adj. phalloïde au féminin pluriel (s’accorde avec amanites). Qui a la forme d’un phallus. Amanite phalloïde : champignon vénéneux mortel des bois, blanc ou verdâtre à veinules radiales, aux lames blanches, au pied blanchâtre avec un large anneau et à grande volve blanche.

ramassées : part. passé du verbe ramasser au féminin pluriel. Le participe passé conjugué avec l’auxiliaire avoir s’accorde avec le complément direct (CD) si celui-ci est placé à gauche du verbe. Ici, le CD est le pronom relatif qu’, mis pour des amanites tue-mouches et des amanites phalloïdes, placé à gauche : on accorde donc le participe passé avec ce CD.

orme :n. m. Grand arbre à feuilles alternes dentelées, aux fleurs rougeâtres, dont le bois est utilisé en charpenterie et en ébénisterie.

Blanche-Neige : n. pr. Personnage d’un conte des frères Grimm (1812), jeune princesse cible des plans diaboliques de sa marâtre jalouse de sa beauté, dont elle échappera grâce au secours de sept nains qui l’hébergent et d’un prince qui l’épouse.

quelquefois : adv. Les expressions quelquefois (en un mot) et quelques fois (en deux mots) ont un sens très proche, puisqu’elles dénotent toutes les deux l’idée de répétition d’un évènement. Pour les différencier, on doit se demander si on veut insister ou non sur l’idée de nombre. On choisit quelques fois, en deux mots, quand on veut mettre l’accent sur le nombre de fois, sur sa quantité. Le nombre de fois est indéterminé (ce qui est le propre de quelques), mais on insiste tout de même sur un nombre assez petit de fois. Quelquefois, en un mot, signifie « parfois », « de temps en temps », « à l’occasion ». L’idée de répétition est présente, mais sans insistance sur le nombre. De ce point de vue, on pourrait dire que quelquefois est plus vague. Comparez : il s’est trompé quelques fois (« deux ou trois fois ») et il se trompe quelquefois (« de temps en temps »). Ici, quelquefois s’impose, puisqu’on veut dire « de temps en temps ».

amie : n. ami au féminin. Personne pour laquelle on éprouve de l’amitié, de l’affection, avec laquelle on partage certaines affinités. Ici, on écrit amie, au féminin, puisque le nom réfère au Petit Chaperon Rouge, qui est une fillette.

prévenue : part. passé du verbe prévenir au féminin singulier. Le participe passé conjugué avec l’auxiliaire avoir s’accorde avec le complément direct (CD) si celui-ci est placé à gauche du verbe. Ici, le CD est le pronom personnel l’, mis pour Blanche-Neige, et il est placé à gauche : on accorde donc le participe passé avec ce CD.

cryptogames :n. m. cryptogame au pluriel. Vaste ensemble de végétaux sans fleurs, ni fruits, ni graines (algues, champignons, mousses, fougères).

vénéneux : adj. (s’accorde avec cryptogames). Qui contient du poison, en parlant d’une plante, d’un champignon. À ne pas confondre avec l’adjectif venimeux, qui signifie « qui produit du venin, en parlant d’un animal ».

incrédule : adj. (s’accorde avec Le Petit Chaperon Rouge). Qui se laisse difficilement convaincre; qui considère les choses avec scepticisme.

montrés : part. passé du verbe montrer au masculin pluriel. Le participe passé conjugué avec l’auxiliaire avoir s’accorde avec le complément direct (CD) si celui-ci est placé à gauche du verbe. Ici, le CD est le pronom relatif que, mis pour le groupe nominal les champignons et il est placé à gauche du verbe : on accorde donc le participe passé avec ce CD.

mycologue : n. m. Personne qui s’adonne à la mycologie, l’étude des champignons.

comestibles : adj. comestible au masculin pluriel (s’accorde avec champignons). Dont l’homme peut se nourrir.

seront : v. être au futur simple de l’indicatif, à la 3e personne du pluriel (sujet : les invités). À ne pas confondre avec la forme conjuguée homophone serons, 1re personne du pluriel (nous serons).

intoxiqués : adj. intoxiqué au masculin pluriel (s’accorde avec invités). Sous l’effet d’un produit nuisible à l’organisme.

ingéré : part. passé du verbe ingérer. [Physiologie] Faire entrer par la bouche dans les voies digestives. Le participe passé conjugué avec l’auxiliaire avoir reste invariable quand le complément direct (CD) est placé à droite du verbe. Ici, le CD est une soupe préparée avec de tels champignons, placé à droite : le participe passé reste donc invariable.

rue : v. pron. se ruer au présent de l’indicatif, 3e personne du singulier (sujet : Blanche-Neige). S’élancer avec violence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *