Une tradition familiale

Voici une dictée composée par Antoine Charette, moniteur en français écrit au CARÉ.
Ce texte comporte 38 pièges variés.


bandeau_antidote

Une tradition familiale

Chloé se savait l’héritière d’une lignée interminable d’aficionados musicaux. Dans sa famille, une importance inébranlable avait toujours été dédiée à la chose musicale, et ce, jusqu’à la cime de son arbre généalogique. Parmi les maints instruments créés par l’homme, lequel choisirait-elle de maitriser? Les soirées du jour de l’An seraient-elles vivifiées par son jeu de cuillères comme elles l’avaient été lors de l’époque de son arrière-grand-père? Insufflerait-elle une nouvelle vie à des concertos vieillots pour clavecin comme l’avait réussi sa grand-mère? Endiablerait-elle des foules d’adolescents pubères en excellant dans l’art des solos de guitare électrique comme y était parvenu son père? Préfèrerait-elle l’apprentissage anachronique de la harpe à l’instar de sa frangine? Après un rude remue-méninge, la musicienne en herbe choisit de perfectionner un instrument intangible qu’elle possédait depuis sa naissance. C’était décidé, elle deviendrait chanteuse!

 

lignée : n. f. au singulier. Ensemble des descendants d’une personne.

aficionados : n. m. aficionado au pluriel. [Par extension] Amateur fervent de quelque chose.

musicaux : adj. muscial au masculin pluriel (s’accorde avec aficionados). Relatif à la musique.

inébranlable : adj. (s’accorde avec importance). [Figuré] Dont la conviction reste ferme; qui ne se laisse pas abattre ou influencer.

dédiée : part. passé du verbe dédier au féminin singulier. Le participe passé conjugué avec l’auxiliaire être s’accorde en genre et en nombre avec le sujet du verbe (ici, une importance inébranlable).

cime : n. f. au singulier. Extrémité supérieure de forme pointue. Attention : ce nom s’écrit toujours sans accent circonflexe.

Parmi : prép. Dans un ensemble de personnes ou de choses. Attention : bien qu’elle suggère l’idée de pluriel, la préposition parmi s’écrit sans s.

maints : dét. maint au masculin pluriel (détermine instruments). [Vieux] Beaucoup de. À ne pas confondre avec le nom homophone main (« partie du corps humain »). 

créés : part. passé du verbe créer au masculin pluriel, employé comme adjectif (s’accorde avec instruments). Attention à la séquence « éé », rare en français.

maitriser OU maîtriser : v. [Figuré] Connaitre quelque chose à fond. Truc : pour s’assurer qu’il s’agit bien d’un verbe à l’infinitif et de ne pas fautivement employer un participe passé, il est conseillé de remplacer le verbe par un autre verbe à l’infinitif qui ne possède pas une terminaison homophone lorsqu’il est employé comme un participe passé. Par exemple, on peut utiliser le verbe mordre, qui devient mordu au participe passé (lequel choisirait-elle de mordre, et non : lequel choisirait-elle de *mordu!).Graphie rectifiée : maitriser (sans accent circonflexe).

jour de l’An : loc. nom. m. Dans les noms de fêtes, on met la majuscule au nom spécifique et on laisse la minuscule au nom générique du type fête ou jour. Dans l’expression le jour de l’An, le générique est jour et le spécifique est An. Ce jour célèbre la nouvelle année qui commence. On met donc la majuscule à An : il fête le jour de l’An en famille. Par ailleurs, si on emploie l’expression le jour de l’an au sens de « premier jour de l’année », sans faire référence à la fête qui le célèbre, on l’écrit en minuscules : il est mort le jour de l’an 1954.

vivifiées : part. passé du verbe vivifier au féminin pluriel. Le participe passé conjugué avec l’auxiliaire être s’accorde en genre et en nombre avec le sujet du verbe (ici, les soirées du jour de l’An).

cuillères OU cuillers : n. f. cuillère au pluriel. Ustensile de table ou de cuisine composé d’un manche et d’une palette creuse. Lorsqu’on parle de la tradition québécoise de heurter des cuillères en les tenant dos à dos, il faut accorder cuillère au pluriel puisque deux d’entre elles sont utilisées. Graphie recommandée : cuillère (avec une graphie conforme à la prononciation).

arrière-grand-père : n. m. Père de la grand-mère ou du grand-père.

Insufflerait : v. insuffler au conditionnel présent de l’indicatif, 3e personne du singulier (sujet : elle). [Figuré] Transmettre (un sentiment) à.

concertos : n. m. concerto au pluriel. Composition de forme sonate, pour un ou plusieurs solistes et orchestre.

vieillots : adj. vieillot au masculin pluriel (s’accorde avec concertos). Que son caractère vieilli, démodé rend un peu ridicule. Truc : pour s’assurer d’écrire adéquatement la terminaison de certains adjectifs, il est conseillé de vérifier leur terminaison lorsqu’ils sont employés au féminin. Par exemple, vieillot s’écrit bien avec un -t, puisque son féminin est vieillote.

clavecin : n. m. Instrument à cordes métalliques pincées, à un ou plusieurs claviers.

réussi : part. passé du verbe réussir au masculin singulier. Le participe passé conjugué avec l’auxiliaire avoir s’accorde toujours en genre et en nombre avec le complément direct du verbe s’il est placé avant le verbe. Ici, le complément direct de réussir est le pronom le (élidé en l’), mis pour la subordonnée à insuffler une nouvelle vie à des concertos pour clavecin. Lorsque le pronom reprend une phrase syntaxique, comme ici, le participe passé demeure invariable.

Endiablerait : v. endiabler au conditionnel présent de l’indicatif, 3e personne du singulier (sujet : elle). Donner à quelque chose les caractéristiques du diable, notamment par son activité exceptionnelle, par son ardeur, son impétuosité ou sa vivacité.

adolescents : n. adolescent au masculin pluriel. Jeune garçon ou jeune fille dans l’adolescence. Ici, adolescents est au pluriel puisqu’une foule implique que plusieurs éléments la constituent.

pubères : adj. pubère au masculin pluriel (s’accorde avec adolescents). Qui a atteint la puberté.

excellant : part. présent du verbe exceller. Être excellent dans un domaine. Attention : le participe présent se termine en –ant (excellant), alors que l’adjectif se termine en –ent (excellent).

solos : n. m. solo au pluriel. Morceau exécuté par un seul artiste et accompagné parfois par d’autres qui l’accompagnent.

guitare : n. f. Instrument à cordes pincées, muni d’une caisse de résonance aplatie et d’un long manche portant des frettes.

électrique : adj. électrique au féminin singulier (s’accorde avec guitare). Qui fonctionne à l’électricité. Attention : le e qui suit le l s’écrit sans accent grave.

parvenu : part. passé du verbe parvenir. Le participe passé conjugué avec l’auxiliaire être s’accorde en genre et en nombre avec le sujet du verbe (ici, son père).

Préfèrerait OU Préférerait : v. préférer au conditionnel présent de l’indicatif, 3e personne du singulier (sujet : elle). Aimer mieux. Graphie rectifiée : préfèrerait (avec un è). Pour que la graphie soit conforme à la prononciation, les rectifications de l’orthographe recommandent qu’un verbe comme préférer s’écrive désormais avec un accent grave au futur et au conditionnel (sur le modèle du verbe semer) plutôt qu’avec un accent aigu.

apprentissage : n. m. Action d’apprendre un art. Ce nom s’écrit avec deux p (comme apprendre) et deux s.

anachronique : adj. (s’accorde avec apprentissage). [Par extension] Désuet, dépassé.

harpe : n. f. Instrument de musique constitué d’un cadre plus ou moins triangulaire où sont tendues verticalement des cordes que l’on pince avec les deux mains.

à l’instar de : prép. [Soutenu] Comme.

frangine : n. f. [Familier] Sœur.

remue-méninge OU remue-méninges : n. m. Réunion organisée pour que les membres d’un groupe mettent en commun des idées, des suggestions. Graphie recommandée : remue-méninge (sans s final au singulier).

en herbe : loc. adj. [Figuré] Se dit d’une personne encore jeune qui montre des dispositions pour quelque chose.

choisit : v. choisir au passé simple, 3e personne du singulier (sujet : la musicienne en herbe). Faire un choix. Au passé simple, choisit s’écrit sans accent circonflexe, alors qu’il en prend un au subjonctif imparfait (bien qu’il choisît toujours la meilleure solution à ses yeux, il arrivait que Luc n’obtienne pas les résultats attendus).

perfectionner : v. Rendre plus proche de la perfection. Truc : pour s’assurer qu’il s’agit bien d’un verbe à l’infinitif et de ne pas fautivement employer un participe passé, il est conseillé de remplacer le verbe par un autre verbe à l’infinitif qui ne possède pas une terminaison homophone lorsqu’il est employé comme un participe passé. Par exemple, on peut utiliser le verbe mordre, qui devient mordu au participe passé (la musicienne en herbe choisit de mordre un instrument, et non : la musicienne en herbe choisit de *mordu un instrument!).

intangible : adj. (s’accorde avec instrument). Que l’on ne peut sentir au toucher; impalpable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *