Un étudiant modèle

Voici une dictée composée par Marisol Lafrenière, monitrice en français écrit au CARÉ.
Ce texte comporte 27 pièges variés.


bandeau_antidote

Un étudiant modèle? 

Je me levai et mangeai une gaufre pour déjeuner. Ensuite, je me hâtai de me rendre à mon cours de biologie. Le professeur Dugré, homme gringalet et loquace d’une cinquantaine d’années, avait toujours été laudatif à mon égard. Il était toujours estomaqué du nombre incommensurable de connaissances que je possédais. L’autre jour, il pensa m’emberlificoter avec sa question sur la girole. Évidemment, je dus encore lui rappeler que les journalistes s’étaient montrés dithyrambiques à mon sujet, et ce, lors de l’écriture de leur article grandiloquent. Certains diront que je suis un étudiant cabotin, pédant ou présomptueux, mais ils se gourent et je les abhorre. Au contraire, je suis une sommité de la biologie et personne ne peut disconvenir de cela.

 

mangeai : v. manger à l’indicatif passé simple, 1re personne du singulier (sujet : Je). À noter que les verbes en ger conservent le e après le g devant les voyelles a et o afin de maintenir le son du g doux (comme dans jeu).

gaufre : n. f. Pâtisserie de pâte légère que l’on fait cuire entre deux plaques qui lui impriment un relief quadrillé. À noter que le nom gaufre ne prend qu’un f.

hâtai : v. hâter à l’indicatif passé simple, 1re personne du singulier (sujet : je). Faire vite, se dépêcher. À noter que le h initial du verbe est aspiré; il ne requiert donc pas l’élision (je me hâtai, et non *je m’hâtai).

cours : n. m. Enseignement suivi sur une matière; chacune des leçons données dans le cadre de cet enseignement. Le nom cours s’écrit toujours avec un s final. À ne pas confondre avec le nom homophone cour (« espace découvert », « entourage d’un souverain » ou « tribunal ») ou avec l’adjectif court (« pas long »).

gringalet : adj. (s’accorde avec homme). Homme de petite taille, chétif et maigre.

loquace : adj. (s’accorde avec homme). [Soutenu] Qui aime à bavarder, qui parle beaucoup.

années : n. f. année au pluriel. Période de douze mois. Ici, année doit être au pluriel, puisqu’il y en a environ cinquante.

laudatif : adj. (s’accorde avec le professeur Dugré). Se dit d’une personne qui fait un éloge.

égard : n. m. À l’égard de : envers. À ne pas confondre avec la forme conjuguée homophone égare, du verbe égarer (« perdre momentanément »).

estomaqué : adj. (s’accorde avec Il). [Familier] Saisi d’étonnement.

incommensurable : adj. (s’accorde avec nombre). [Soutenu] Qui est sans commune mesure; qui est si grand qu’on ne peut l’évaluer.

connaissances : n. f. connaissance au pluriel. Ensemble des choses connues, du savoir. Attention : ici, connaissance est le complément du groupe nominal un nombre incommensurable, qui signifie « un très grand nombre »; le pluriel est donc requis.

emberlificoter : v. [Figuré] Embrouiller pour tirer profit de quelqu’un.

girole OU girolle : n. f. girole. Champignon comestible jaune orangé, appelé aussi chanterelle. Graphie rectifiée : girole (avec un seul l).

dus : v. devoir à l’indicatif passé simple, 1re personne du singulier (sujet : je). À noter qu’on met l’accent circonflexe sur le u seulement lorsqu’on est en présence du participe passé au masculin singulier , afin d’éviter la confusion avec le déterminant du (le montant dû, les impôts dus, la somme due, les taxes dues).

rappeler : v. Faire revenir à la mémoire, à l’esprit. Dans les verbes en –eler, quand le e qui précède le l se prononce « e » (comme dans ce) ou qu’on peut l’omettre (on pourrait prononcer « raplé »), la consonne reste simple (un seul l). On double toutefois la consonne (ou on met un accent grave pour certains verbes) quand le e se prononce « è » (rappelle, gèle). La même règle s’applique aux verbes en –eter (jeté, mais jette; acheter, mais achète).

montrés : part. passé du verbe montrer au masculin pluriel. Se montrer : se manifester, être de telle façon. Le participe passé d’un verbe occasionnellement pronominal s’accorde avec son complément direct (ici, s’, mis pour les journalistes) s’il est placé avant le verbe.

dithyrambiques : adj. dithyrambique au masculin pluriel (s’accorde avec journalistes). Qui fait des louanges avec emphase.

grandiloquent : adj. (s’accorde avec article). Qui parle avec une éloquence pompeuse, un style affecté, emphatique.

diront : v. dire au futur, 3e personne du pluriel (sujet : Certains). À ne pas confondre avec la 1re personne du pluriel dirons, de même prononciation.

cabotin : adj. (s’accorde avec étudiant). Qui tente de se faire valoir par des manières théâtrales, prétentieuses.

pédant : adj. (s’accorde avec étudiant). Qui fait étalage de son savoir livresque d’une manière affectée et vaniteuse.

présomptueux : adj. (s’accorde avec étudiant). Qui manifeste une opinion trop avantageuse de soi-même.

se gourent : v. pron. se gourer au présent de l’indicatif, 3e personne du pluriel (sujet : ils). [Familier] Se tromper.

abhorre : v. abhorrer à l’indicatif présent, 1re personne du singulier (sujet : je). [Soutenu] Détester au plus haut point. À ne pas confondre avec le verbe arborer (« dresser quelque chose, élever. [Par extension] Porter quelque chose avec fierté »).

sommité : n. f. Personne éminente dans un domaine donné.

disconvenir : v. [Soutenu] Ne pas convenir de.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *